7 choses à savoir sur le Marathon de Venise

Unique, envoûtant, surprenant, le Marathon de Venise fascine plus d’un coureur ! Et il y a de quoi. Avec un parcours entre terre et mer, des bijoux d’architecture qui se laissent admirer à chaque foulée et une arrivée spectaculaire en plein cœur de la Sérénissime, cet événement a cette faculté unique de provoquer l’émerveillement.

Organisé pour la première fois en 1986, le moins que l’on puisse dire, c’est que le Venice Marathon a de nombreuses histoires à raconter ! Et comme on est persuadé que la curiosité est un joli défaut, on te révèle sans plus attendre 7 informations croustillantes sur cette course mythique.

1- Le lion de San Marco : symbole du Marathon 

Le logo du Marathon s’inspire du lion de Saint Marc, symbole de la ville de Venise. Mais pourquoi un lion ailé 🤔 ? L’histoire raconte que lors du naufrage de l’évangéliste Saint Marc dans la lagune, ce dernier vit apparaître devant lui un ange en forme de lion qui prononça ces mots : « Pax tibi Marce, evangelista meus, hic requiescat corpus tuum » (« Paix à toi Marc, mon évangéliste, ici puisse ton corps se reposer »). Ce récit s’est donc transmis entre vénitiens, et a donné lieu à cette figure de Saint Marc sous la forme d’un lion ailé dès 1260 🦁👼. Ce symbole représente également la force, la fierté et la splendeur, sûrement une des raisons pour laquelle le Marathon de Venise l’a choisi comme logo ! 😉

2 - La Villa Pisani : un lieu d’exception pour un départ sur la Terra Ferma

Et oui c’est de la terra ferma (terre ferme) que les marathoniens s’élanceront pour affronter les 42,195 km de Venise 🏁 ! Même si le top départ de l’événement n’est pas donné au cœur de la Sérénissime, il n’en reste pas moins spectaculaire 😍. Ce sont donc les magnifiques jardins de la Villa Pisani à Stra qui accueilleront les premières foulées des coureurs 🌼! Considérée comme la reine des villas vénitiennes, ce lieu d’exception annoncera un début de course royal ! Il faut quand même dire que cette belle demeure et ses 144 pièces, située le long de la Riviera del Brenta, en a vu passer du beau monde. Construite au XVIIIe siècle par l’architecte Girolamo Frigimelica, elle a accueilli des doges, des rois, et des empereurs, dont la famille Pisani ou encore Napoléon Bonaparte 👑. Aujourd’hui musée national, la Villa Pisani n’a pas perdu de sa splendeur, elle conserve en son sein des œuvres d’art et des meubles du XVIIIe et XIXe s, comme la fresque de Gianbattista Tiepolo, La Gloire de la famille Pisani 🖼. L’extérieur de la villa aussi continue d’enchanter avec ses curiosités flamboyantes, son architecture originale, son célèbre labyrinthe, sa précieuse collection d'agrumes et ses serres de plantes et de fleurs.

3 - Erreur d’aiguillage

Se perdre dans les rues de Venise, c’est charmant lorsque l’on est touriste mais ça l’est un peu moins lorsque l’on court un marathon 😂. Et en 2017, les athlètes kényans ont eu de quoi être furieux. Le groupe de tête composé de 6 coureurs a été aiguillé sur le mauvais parcours par une moto, à 25 km de la ligne d’arrivée, et se sont dangereusement retrouvés sur le périphérique de la ville ouvert à la circulation 😮. Dès qu'ils comprirent leur erreur de parcours, les marathoniens purent rebrousser chemin. Mais malgré leurs efforts, les 6 malchanceux ne réussirent pas à rattraper l'italien Eyob Faniel, heureux chanceux vainqueur de cette édition qui termina sa course en 2h12. Ça n’était pas arrivé à l’Italie de remporter l'épreuve du Marathon de Venise depuis l’année 1995.🏆

4 - L’Acqua Alta : une invitée surprise

En 2018, les marathoniens ont eu la surprise en arrivant à Venise de courir les pieds dans l’eau 🌊 ! Et oui l’Acqua Alta, qui signifie littéralement « Hautes Eaux », avait inondé toute la zone insulaire de la ville. Ce phénomène causé par des pics de marée très hauts se produit régulièrement pendant l’automne 🍁, les vénitiens sont d’ailleurs parfaitement habitués à ces épisodes d’inondation et ça ne les gêne généralement pas plus que s’il avait neigé. Néanmoins, les coureurs de l’édition 2018, n’oublieront pas de sitôt cette aventure quelque peu humide et rafraîchissante, avec qui plus est une petite déception, puisqu’ils n’ont pas pu traverser la place Saint-Marc à cause de la marée trop importante (une bonne raison de revenir !).

5 - Des ponts, beaucoup de ponts

Venise sans ses ponts, ça serait un peu comme Paris sans sa Tour Eiffel. Bon ok, ils ne sont pas là que pour la déco (même si la plupart sont très beaux), ils ont surtout été construits pour relier les 121 îles qui composent la capitale de la Vénétie. Et comme la dernière partie du Marathon se déroule au cœur de Venise, il y a pas mal de ponts à franchir ! 14 pour être précis, spécialement équipés de rampes en bois pour éviter aux coureurs de grimper les marches (plutôt sympa 🤗).

6 - La traversée du Grand Canal

C’est le "pontpont" sur la mer Adriatique 😅 ! On a oublié de te parler du quinzième pont (et dernier promis), qui lui est éphémère et construit uniquement pour l’événement. Mesurant 166 m de long, il traverse le Grand Canal et permet aux marathoniens de rejoindre les Jardins Royaux de Saint-Marc par la Punta della Dogana. Et oui les organisateurs du Marathon de Venise voient les choses en grand ! 🌁

7 - À la poursuite des sept beautés de Saint-Marc

La partie la plus mythique du Marathon de Venise est certainement le « tour d’honneur » sur la place Saint-Marc 👌 ! En effet, après 40 km dans les pattes, les marathoniens pourront ralentir le rythme pour admirer les 7 beautés de Saint-Marc : les colonnes de Saint-Marc et Todaro, la Biblioteca Marciana, le Campanile, le museo Correr, la Torre dell'Orologio, la Basilique de Saint-Marc et le Palazzo Ducale. Face à autant de merveilles, la fatigue se fera presque oubliée ! 😎

 

Avec le succès fou qu’il rencontre, une chose est sûre : le Marathon de Venise aura encore de belles histoires à raconter dans les années à venir 📖 ! Bien évidemment, aucune photo, aucun article ne rendra jamais l’ambiance de cet événement, il faut le vivre courir pour le comprendre. 🏃

Plus d'infos sur le Marathon de Venise juste ici.

Sources : Marathon de Venise

®

La plateforme nouvelle génération qui permet à tous les coureurs quel que soit leur niveau, de (re)découvrir le territoire et le patrimoine français, en trouvant les courses qui leur correspondent.