Le triplé historique de Casquette Verte sur la LyonSaintéLyon : Les coulisses d'un exploit

Pour la troisième fois consécutive, l’ultra-trailer Alexandre Boucheix, alias Casquette Verte, a remporté la LyonSaintéLyon, la version XXL de la mythique Asics SaintéLyon ! Pour l’occasion, nous avons eu la chance pouvoir le suivre pendant toute la durée de l’évènement.

Retrait du dossard, stratégie mise en place pour gagner à nouveau, progression durant la course, réaction et débriefing d’après-course… Il se livre sans langue de bois !

Et même s’il faisait office de grand favori pour sa propre succession, il fallait assurer car le défi était de taille : 156 km à parcourir et 4 100 mD+ à boucler. Au départ de Lyon, il fallait tout d’abord rallier Saint-Etienne sur 78 km et 2 050 mD+ dans la journée du samedi 3 décembre 2022 sur une partie de course non-chronométrée. Une sorte de répétition générale et de mise en jambes (plutôt bien corsée !) avant que les choses sérieuses ne commencent. Et cette première partie de course n’était pas aussi tranquille qu’on pouvait le penser : pris de douleurs à la cuisse, le retour vers Lyon, qui sera cette fois-ci chronométré, s’annonce plus compliqué que prévu. Il se dit même que le triplé « c’est dans le baba quoi Â». Il ne pense alors même plus au résultat mais simplement d’aller au bout.

Après sa seconde victoire consécutive l’an passé, son objectif était pourtant clair : jamais deux sans trois ! Et cette troisième victoire, c’est au mental qu’il va aller la chercher. En compagnie des concurrents de la SaintéLyon, la fameuse course de 78 km, il repart en direction de Lyon plus déterminé que jamais. À quelques points stratégiques de la course, il arrive à placer quelques accélérations fatales à ses principaux concurrents avec qui il bataille depuis le début. Chacun de ses ravitaillements sont plus « express Â» les uns que les autres. Son plan de course fonctionne comme prévu, malgré le brouillard assez dense qui ne lui permet pas de foncer comme il le souhaite.

Au beau milieu de ce ballet de frontales toujours impressionnant sur la SaintéLyon, le raid nocturne historique, il a toujours un petit mot d’encouragement pour les coureurs des autres épreuves qu’il croise au fur et à mesure de son avancée. C’est finalement en solitaire et même en sprintant sur les derniers kilomètres qu’il parvient à franchir la ligne d’arrivée en 7h 12m 53s !

C’est à travers cette belle aventure que nous te proposons de replonger en vidéo, vécue en compagnie de Cécile Bertin, son assistante de choc et sa première supportrice durant la course.

Dans les coulisses de son exploit ⬇️


®

La plateforme nouvelle génération qui permet à tous les coureurs quel que soit leur niveau, de (re)découvrir le territoire et le patrimoine français, en trouvant les courses qui leur correspondent.